Thé + Toi en Chine… Jour 3/Hangzhou (Zhejiang)

Lundi 6 Avril 2015
Temple Lingyin, Source des Trigres Galopants, He Fang Jie & Pharmacopée Chinoise

Aujourd’hui, le temps est aussi peu radieux qu’hier. Du coup, commençons par visiter le Temple Lingyin – un des plus grands temples bouddhistes de Chine. Il fût fondé en 326 fondé par le moine indien Huili, sous le règne de Xianhe des Jin de l’Est. Durant la 1ère partie de notre visite – nous traversons le parc et admirons ses cascades ainsi que ses superbes falaises sculptées à l’effigie de Buddha. Nous intégrons ensuite l’enceinte du temple. Le temple a connu 16 constructions et reconstructions. Il abrite désormais 9 édifices, 18 pavillons, 72 salles et 1 300 chambres où vivaient plus de 3 000 moines. A noter qu’une superbe statut du Bouddha historique Sakyamuni en camphrier y est exposée. Haute de 20 mètres, elle a été achevée en 1956. Elle est clairement exceptionnelle. Je sais que j’abuse du superlatif, mais face à 1 tel grandeur – on ne peut qu’être touché. Autant vous dire que le temple de Lingyin est extrêmement populaire. Nous prenons notre 1er bain de foule puissance 100, mais le cadre est juste magnifique. Notez qu’1 temple chinois répond à 1 série de principes d’architecture précis et sacrés regroupés sous le fengshui c.à.d. métal/eau/bois/feu/terre. Ils sont tous orientés selon 1 axe nord-sud et leurs portes s’ouvrent vers le sud. De même qu’ils sont souvent bâtis sur 1 montagne. C’est assistons à 1 spectacle tout particulier – car la plupart des visiteurs chinois y viennent pour prier et déposer des offrandes – que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur du temple. Nous assistons donc à 1 ferveur que je qualifierais de « frénétique ». J’ai pour ma part trouvé ça assez fascisant.

Puis, nous déjeunons sur place et je découvre la liqueur d’Osmanthus tout comme le lait de haricots rouges. C’est délicieux !

Après ça, nous nous rendons à la Source des Tigres Galopants (Hu Pao Quan) née d’1 légende racontant qu’en 819, le grand maître bouddhiste Xing Kong se rendit à Hangzhou pour y séjourner quelques temps. Estimant qu’il n’y avait aucune source d’eau fraîche à proximité de chez lui et décida de quitter la ville. Une nuit, 1 dieu lui apparut et lui dit « Ne t’inquiète pas pour l’eau ! Une source se trouve sur la colline du Sud. J’y enverrai deux tigres pour qu’ils te signalent l’endroit. ». Le jour suivant, il vit 2 tigres creuser la terre et l’eau apparut. L’eau y est réputée pour être des plus pure. En accès libre – dès l’instant que l’on s’acquitte des frais d’entrée, de nombreux locaux viennent s’y approvisionner en eau. C’est 1 réel plaisir que de pouvoir assister à 1 si beau spectacle et à la divine alliance entre la pierre, l’eau et la nature tout court.

Après 1 tel enchantement, nous nous rendons dans le centre d’Hangzhou pour visiter une des plus vieilles pharmacies de Chine – en passant par la rue animée d’He Fang Jie et 1 stand de tofu puant. C’est clairement quelque chose – et je parle aussi bien de la pharmacie du tofu puant. Ma connaissance de la médecine chinoise se limite à l’acupuncture et aux décoctions que je me procure auprès de la Calebasse Verte dans le 13ème arr. Mais là – c’’est 1 véritable pharmacie à l’ancienne d’1 surface sans comparaison. Sur place, il y a 4 sections : (1) préparations des prescriptions/(2) produits premium aux vertues exceptionnelles tels que les chrysalides du Tibet connues pour leur action anti-cancer. Elles peuvent se vendre jusqu’à jusqu’à 100€ les 15g/(3) produits dérivés au conditionnement moderne c.à.d. baume du tigre/patchs/comprimés/(4) produits séchés au poids c.à.d. champignons/baies de goji.

Après ça, nous nous baladons et assistons à la fabrication spectaculaire du nougat – avant de nous retrouver pour dîner. Ce soir – nous testons la cuisine du Sichuan – à base du fameux poivre de Sichuan, et réputée pour être assez épicée J Là je remercie mon père pour son initiation dominicale à la cuisine indienne car ça m’a bien développé le capital tolérance de mon palais. Du coup, c’est 1 véritable délice, qu’il s’agisse des bouchées fourrées aux herbes, du tofu fumé, de la peau de tofu ou de la soupe verte au tofu. Le tout est accompagné d’un subtil jus de prune. MIAM !

Restez connect(h)és… la suite de mon voyage en Chine sera en ligne dès Lundi 29 Juin.

En attendant, qu’en pensez-vous ? Le récit de mon expédition dans la Chine du Thé & de la porcelaine réveille-t-il en vous une folle envie de le vivre à votre tour ?

Addie.

Laisser un commentaire